La relation au corps

p68_equilibre_hydro_electrolytiquePar Claudia Sartori  

Qu’est-ce que le corps ?

Le corps est la maison de notre âme. C’est un espace d’apprentissage parfois frustrant de limites, parfois exhausteur de vie et source d’élévation. C’est la demeure que nous avons choisi pour croître et avancer, le baromètre le plus fidèle de la justesse de nos choix ou de nos non-choix, celui qui, face à la surdité de notre égo vis-à-vis de l’âme, va prendre le relais afin de transmettre le message et nous obliger à ajuster le tir. Car comme le dit si bien Michel Odoul, « les maux du corps sont les cris de l’âme ».

La relation entre l’âme et le corps est donc essentielle, indissociable.

Le corps est un outil précieux et il est composé de différentes strates plus ou moins subtiles, tel que l’explique Daniel Meurois dans son ouvrage « le grand livre des thérapies esséniennes et égyptiennes »1.

Le corps dans sa globalité est composé par :

Le corps physique, dense que nous connaissons bien.

Le corps éthérique ou vital

« C’est le premier corps subtil qui caractérise tout être vivant. Il est le témoin exact de l’énergie vitale de notre organisme et en même temps son « moule ». Il n’existe pas la moindre cellule sans que celle-ci n’ait été auparavant préformée par une autre de nature éthérique. Ce corps éthérique, extérieur au corps physique, est constitué de canaux énergétiques appelés nadis que l’on peut rapprocher des méridiens d’acupuncture » 1 qui eux, en revanche circulent à l’intérieur du corps physique, du corps astral, du corps mental et du corps causal.

Le corps astral ou émotionnel

« Contrairement au corps éthérique, le corps astral est intérieur au corps physique mais il en épouse exactement la forme lui aussi.On peut dire qu’il est le premier de nos corps subtils à faire partie de la réalité « multicouches » que l’on appelle âme. Il est le siège de nos émotions, de notre monde affectif et de certains aspects de notre conscience de nous-même par l’affirmation de notre caractère »1 .

cerveau-1115890-jpg_989774Le corps mental

« Comme son nom l’indique, il est le siège de l’activité cérébrale de l’être incarné. Lui aussi est intérieur au corps, il vient même se loger énergétiquement au sein du corps astral. C’est par leur action conjuguée de plus en plus affinée que l’être humain parvient à exprimer son « moi-je », à s’individualiser, à pouvoir donc développer une conscience de lui-même et à s’extraire ainsi progressivement d’une âme-groupe lui imposant des comportements grégaires »1 .

Le corps causal

« Descendons encore un peu plus au sein de l’être humain. À l’intérieur de la réalité du corps mental, s’en trouve une autre : celle du corps causal. Dans sa manifestation chez un individu incarné, la forme énergie de ce corps ne s’apparente en rien à la forme humaine. Elle ressemble à une lumière de forme ovoïde dont le germe se situe très exactement dans le cœur. Comme son nom l’indique, ce corps est celui des causes, c’est-à-dire des mémoires profondes. C’est sa dimension énergétique qui enclenche tous les mécanismes issus du bagage karmique de chaque être humain »1 .

 La relation au corps

Qu’en est-il aujourd’hui de la perception de notre ou plutôt devrais-je dire de nos corps ? La société se contente de le réduire à sa simple enveloppe physique, enveloppe qui est censée, par sa simple apparence, définir qui nous sommes. De plus, les maux du corps sont extraits systématiquement de leur essence, considérés trop souvent comme des hasards aux causes extérieures et totalement privés du message qu’ils délivrent en réalité.

Dans notre recherche de compréhension du monde et de nous-mêmes, nous utilisons volontiers le mental au détriment des ressentis du corps et du merveilleux messager de notre âme qu’est l’intuition.

Bien sûr, tout cela n’est pas forcément aisé, mais c’est un chemin que je vous invite à prendre.

luz_interior Se reconnecter au Tout

Comme exposé plus haut, notre corps, dans sa globalité, est la maison de notre âme et comme toute chose, elle a besoin, pour son épanouissement, d’un endroit rassurant, calme, propre, ordonné, clair, un endroit qui lui ressemble, un endroit ou l’amour rayonne.

Comment faire et par où commencer ? Tout d’abord, laissez-vous tenter par la méthode qui vous inspire ! Non seulement vous ferez la part belle à votre intuition mais en plus cela renforcera votre confiance ! Ensuite, cessez immédiatement toute critique envers vous-même, sinon le ménage sera à refaire continuellement !

En tant que thérapeute de Médecine Traditionnelle Chinoise, Aromathérapie et Soins énergétiques, je me suis rendue compte que le massage énergétique via le toucher permet une reconnexion incroyable de notre esprit avec tous nos corps. En effet, le massage équilibre les énergies, lève les blocages, tonifie les vides et élimine les pollutions énergétiques. Ensuite, il permet à la personne de ressentir de nouveau son corps dans sa globalité, de lui redonner sa place, de le faire vivre de nouveau et même de l’accepter ! Sans compter qu’en relâchant les tensions on permet au mental de s’effacer, faisant émerger ainsi des prises de conscience, des réponses. De plus, en travaillant sur les grands centres énergétiques mais aussi via les méridiens et points d’acupuncture en passant par les propriétés des huiles essentielles l’action n’en est que renforcée.

Mais si le massage a toujours été pour moi une évidence et un réel plaisir, j’ai découvert que cela n’était pas le cas de tout le monde. Les raisons qui reviennent le plus souvent sont les complexes du physique, l’inconfort du contact et la peur. Oui, la peur ! Parce que nos schémas nous ont tellement habitués à nous couper de notre Être dans sa globalité et à nous identifier soit à notre intellect, soit à notre enveloppe physique ou encore mieux à ce que les autres ont décidés que nous sommes, que nous avons peur de découvrir notre véritable et authentique identité !

 Le corps, la Vie

En conclusion, votre corps doit vivre et vibrer ! Mettez-le mouvement, parlez-lui, prenez-en soin et surtout ÉCOUTEZ-LE ! On dit souvent que la réponse est à l’intérieur de nous… et c’est vrai !

J’ai lu sur le blog de l’espace conscience un très bel article de Claire de Lys intitulé « Tantra : Terre-Ciel, sexualité et spiritualité », qui retranscrit d’une autre façon le lien entre le spirituel et le corps. Je vous invite à le lire également.

Votre corps possède des ressources étonnantes, utilisez-les !

 Claudia Sartori – Entre Vos Mains – Thérapeute en Médecine Traditionnelle Chinoise, Aromathérapie et Soins énergétiques.

Les commentaires sont fermés.